CHU Dijon Bourgogne

Un hôpital de premier plan modernise le stockage de ses données patients et de l'imagerie médicale pour un accès plus rapide et de meilleurs soins

chu dijon

En modernisant sa plateforme d'imagerie médicale avec Scality, l'hôpital utilisera l'IA pour améliorer les soins aux patients et soutenir la recherche génomique.

Parce que son histoire s'étend sur plus de huit siècles, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Dijon Bourgogne n'est pas étranger à l'adaptation et à la modernisation. Beaucoup de choses ont changé au fil des ans, mais il reste une constante: la vision de l'organisation, qui consiste à offrir des soins de qualité aux patients. Cela signifie établir des diagnostics rapides et précis, réduire la durée des séjours à l'hôpital, accélérer le rétablissement et éviter les visites inutiles.

Avec plus de 1 800 lits et 7 500 employés, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Dijon Bourgogne est l'un des 20 premiers hôpitaux de France - et de nombreux patients franchissent ses portes. Beaucoup de patients, cela signifie des quantités massives et toujours croissantes de données qui doivent être facilement et immédiatement accessibles par son réseau de prestataires de santé - et conservées en toute sécurité pendant de longues périodes.

  • “Les médecins et les chercheurs doivent avoir un accès immédiat aux données, 24 heures sur 24, et c'est désormais le cas.”

    Benoit Turc, Responsable du département informatique, CHU Dijon Bourgogne
  • VISION

    Contribuer à l'amélioration des soins aux patients grâce à un meilleur accès des fournisseurs à des volumes de données toujours plus importants.
  • STRATÉGIE

    Mettre à niveau la solution de stockage des données et des images de l'hôpital pour en faire une solution évolutive et sécurisée, tout en respectant les règles de conservation.
  • SOLUTION

    Plateforme de stockage définie par le logiciel Scality RING sur les serveurs HPE Apollo 4200

Des siècles d'images médicales collectées et stockées

Le volume considérable d'images médicales que l'hôpital devait gérer était devenu problématique. La solution de stockage existante était devenue instable, ne respectait pas les accords de niveau de service et était difficile à mettre à jour. Elle ne pouvait tout simplement plus répondre aux besoins de stockage des données.

  • “Il y avait deux défis principaux. Premièrement, le volume de stockage lui-même : les appareils d'imagerie médicale modernes génèrent des images plus précises - et donc plus grandes - qui nécessitent plus d'espace de stockage. Deuxièmement, le temps d'accès aux informations. Les professionnels de médecine et les chercheurs ont besoin d'accéder aux données en temps réel.”

    Benoit Turc, Responsable du département informatique, CHU Dijon Bourgogne

La réglementation sur la conservation des données exige que les archives d'imagerie médicale du CHU Dijon Bourgogne soient à la fois hautement évolutives et  sécurisées. "La durée de conservation des données des patients est de 20 ans après la dernière visite du patient chez un médecin. Si le patient vient tous les ans, nous devons tout conserver jusqu'à 20 ans après son décès." Benoit Turc poursuit : "Les images médicales doivent être conservées encore plus longtemps que les données du patient, ce qui nous amène à envisager des siècles d'images médicales collectées et stockées."  

L'hôpital avait également besoin d'une solution qui puisse être étendue sans interruption de service pour les utilisateurs. "Si le service informatique du CHU Dijon Bourgogne n'avait pas été en mesure de répondre aux attentes de ses utilisateurs, je pense que les chercheurs se seraient tournés vers le shadow IT*, et nous aurions perdu des données, voire mis en danger les données de certains patients, et nous nous serions retrouvés avec un manque de maîtrise des coûts", explique Benoît Turc.

* Shadow IT :  des systèmes d'information et de communication plus souples mais gérés sans approbation de la direction des systèmes d'information.  

Le passage à une plateforme de stockage moderne apporte des avantages immédiats

Le CHU Dijon Bourgogne a opté pour une plateforme de stockage objet définie par le logiciel Scality RING sur des serveurs HPE Apollo 4200 après que Getronics, un partenaire de confiance, ait présenté la solution à l'hôpital. Deux des facteurs décisifs dans le choix de Scality ont été sa réputation auprès des hôpitaux, et l'approbation par GE Healthcare de la solution comme étant bien adaptée au PACS. 

La solution évolutive, qui a déjà été mise à niveau deux fois depuis sa mise en œuvre, était initialement basée sur six serveurs HPE Apollo. Aujourd'hui, l'hôpital exploite un Scality RING d'environ 1,2 Po et huit serveurs HPE Apollo de 2,5 Po. La nouvelle plateforme est répartie sur trois centres de données, ce qui répond aux objectifs de sécurité et de niveau de service du CHU Dijon Bourgogne. 

Le fait que la solution puisse fonctionner sur plusieurs centres de données avec tous les niveaux de sécurité nécessaires - et que l'hôpital puisse optimiser l'utilisation des disques - a été une motivation importante dans le choix du CHU Dijon Bourgogne.

"Nous avons insisté pour qu'elle soit répartie sur les trois centres de données car nous voulions vérifier son bon fonctionnement et, par conséquent, optimiser l'utilisation de nos disques et remplir deux tiers des serveurs, les autres étant utilisés à des fins de redondance et de sécurité", explique Benoît Turc.

Le résultat net est que les données sont bien protégées par la réplication et le codage d'effacement, mais le système place beaucoup moins de données sur les disques, ce qui fait que l'hôpital a besoin de moins de capacité pour stocker la même quantité de données.

  • “Nous pouvons perdre n'importe lequel des trois centres de données sans perdre la production. C'est important car les médecins et les chercheurs doivent avoir un accès immédiat aux données 24 heures sur 24, et c'est désormais le cas.”

    Benoit Turc, Responsable du département Informatique, CHU Dijon Bourgogne

Une solution combinée pour un succès pérenne

La solution de stockage combinée Scality-HPE offre les performances, la fiabilité et l'évolutivité massive dont le CHU Dijon Bourgogne a besoin. 

Comme les professionnels de santé n'ont pas à passer leur temps à chercher les informations, ils peuvent passer plus de temps avec leurs patients. "Les médecins profitent des premiers avantages de la nouvelle solution. Les images médicales et les données d'examen du dossier d'un patient sont disponibles beaucoup plus rapidement qu'avec notre ancien système. Le temps de chargement est presque transparent pour eux", rapporte Benoît Turc.

Les spécialistes médicaux extérieurs à l'hôpital peuvent accéder aux données et aux images via un portail doté de systèmes d'authentification, ce qui favorise la continuité des soins. "De plus, les patients ont accès à leurs images et à leurs données. Ils utilisent donc notre système Scality sans le savoir", ajoute Benoît Turc. À l'avenir, le portail offrira également des fonctions de planification, ce qui permettra aux patients de s’en servir eux-mêmes.    

La plateforme moderne a permis à l'hôpital d'utiliser l'IA pour analyser les images médicales, optimiser le parcours du patient et aider à la recherche génomique à des fins prédictives. "Nous développons des algorithmes de détection et les perfectionnons en les alimentant en images médicales", explique Benoît Turc. "Nous en sommes encore au stade expérimental, mais nous avons beaucoup d'images à exploiter".

  • “La solution HPE-Scality est exactement ce que nous recherchions. Elle est fiable et très facile à maintenir. Nous pouvons nous développer sans limites ni perturbations. Nous ne nous demandons plus : "Cela va-t-il être complexe et lourd, ou combien de temps ça va prendre ?". Nous nous contentons de le faire.”

    Benoit Turc, Responsable du département Informatique, CHU Dijon Bourgogne

Principaux résultats

  • Délivrer les données aux médecins 99,96% plus rapidement
  • Respecter les accords de niveau de service grâce à des mises à jour faciles sans temps d'arrêt.
  • Stocker de vastes volumes de données sur l'historique des patients, ce qui favorise la continuité des soins.
  • Sécurité assurée par la redondance et la réplication des données